Acceuil


QUINTE DU 22/10/2017

P.O = 12-07

Le PMU est un Groupement d’Intérêt Economique, créé par les Associations qui organisent les courses de chevaux (Sociétés de Courses) pour gérer les paris hippiques, sous une forme de pari mutuel. Parmi les 51 sociétés organisatrices de courses, deux sociétés réglementent et dotent les courses, chacune dans sa discipline : France Galop pour le Plat et l’Obstacle, et la Société du Cheval Français pour les épreuves de Trot. Le PMU n’a aucun intérêt propre dans les résultats des courses, et les enjeux sont répartis entre les parieurs gagnants après déduction des prélèvements légaux revenant à l’État et aux Sociétés de Courses. Le PMU a enregistré en 2006 une nouvelle hausse de son activité (+1,2%), soit un montant d’enjeux pmu de 8,1 milliards d’euros réparti comme suit : * 5,9 milliards d’euros a été reversée aux gagnants sous forme de gains soit 72,8 % des sommes engagées. * 2,2 milliards d’euros de prélèvement (27,8 %) dont 1,158 milliards d’euros pour le secteur des courses (14,3%) comportant les sociétés de courses, le PMU et le FNCF, 1,026 milliards d’Euros pour l’Etat (12,7%) et 19,7 millions d’Euros aux partenaires étrangers (0,2%). Le PMU a versé en 2006 un résultat net de 653 millions d'euros (soit 8% des sommes collectées) aux Sociétés de Courses, leur permettant de disposer des moyens nécessaires à l’exercice de leur activité : l'amélioration du cheptel équin français par l'élevage et la compétition. En 2006, ce sont plus de 17 000 courses qui ont été organisées sur les 252 hippodromes français répartis dans 75 départements. La plus grande partie de cet apport est dévolue au financement des frais de fonctionnement des Sociétés de Courses, à la dotation des prix de courses, à l'entretien des hippodromes et des centres d'entraînement. Le développement de la filière Cheval dépend donc de l’activité du PMU, ce qui concerne 62 000 emplois directs (éleveurs, jockeys,drivers, personnels des écuries de courses…). Au total, 130 000 personnes dans toute la France et, particulièrement, dans des zones rurales vivent de l’activité Cheval. 

ENREGISTREMENT DES PARIS

Le PMU assure l'enregistrement des paris dans 9400 points de vente ainsi que les paris à distance (téléphone, télévision interactive, Internet, téléphone mobile et Minitel) et les paris sur les hippodromes. Au total, en 2006, plus de 1,8 milliard de paris ont été traités. Le PMU en ligne (PMU Direct) a généré un chiffre d’affaires de 524,8 millions d’Euros en progression de 11%, avec 305.000 comptes clients, réparti comme suit : Internet (327,6 millions d’Euros soit 62,5%), Téléphone ( 97,8 millions d’Euros soit 18,6%), télévision interactive ( 48,9 millions d’Euros soit 9,3 %), Minitel (47,6 millions d’Euros soit 9,1%) et le téléphone mobile (2,8 millions d’euros soit 0,5%). En 2005, le PMU était la première entreprise de paris hippiques en Europe et se classait au deuxième rang mondial, derrière le pari mutuel japonais, avec 7,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

 LES GRANDES DATES DU PMU

 1891 : La mutualisation des paris est inventée et met fin à l’arbitraire des bookmakers 1930 Le Pari Mutuel Urbain est créé afin de parier sur des courses hippiques à l’extérieur des hippodromes 1954 Création du Tiercé par André Carrus 1968 Les joueurs peuvent parier par téléphone 1985 Le PMU devient un GIE (Groupement d’Intérêt Économique), 1989 Les parieurs découvrent le Quinté+ 1993 Naissance du 2sur4

1997: Le PMU se dote d’un projet d’entreprise, établi sur cinq ans, pour développer son chiffre d’affaires, 

1999 :Déploiement du nouveau Système D’information Central avec l’installation de 12 000 nouveaux terminaux dans le réseau des points de vente. 2000 Le pari par télévision interactive est lancé en première mondiale

 2001

    * Le PMU propose des services inédits aux parieurs ( horaires d’enregistrement et de paiement des paris élargis, le paiement en tous lieux, de nouveaux moyens de paiement) * Un nouveau pari, le Multi ; * une nouvelle façon de jouer : Pariez spot

 2003

 * Possibilité de jouer jusqu’au départ de chaque course * Possibilité de parier sur Internet depuis le 24 novembre 2003,
 * 2004 Le Quinté+ devient quotidien à partir du 5 juillet 2004
 * Hippodromes raccordés au Système d’Information Central qui permet dorénavant aux parieurs, où qu’ils se trouvent, de bénéficier de la même offre de produits et de services.

 2005 Lancement du « Nouveau » Quinté+ comprenant la tirelire.

 2006 

 * Le PMU innove pour Pariez spot Avec le Quinté+ spot mixte, les parieurs peuvent choisir un ou plusieurs chevaux et laisser Pariez spot compléter leur pari. L’offre Pariez spot s’enrichit également de la formule Combinée et le Trio spOt apparaît dans la gamme des paris spot.
 * Lancement des paris par téléphone Mobile
 * Le Multi et le 2sur4 se développent. Les paris Multi et 2sur4 sont proposés sur une troisième puis une quatrième course quotidienne.